Test : peaux de phoque sans colle  

Notre avis sur les peaux de phoque sans colle

Ces dernières années les traditionnelles peaux de phoque, que l’on colle sous les skis de randonnée , connaissent un vrai coup de jeune avec le développement des peaux de phoque sans colle.

De nombreuses marques se sont lancé dans l’aventure ( Gecko, Highttrail, coltex…) et ont remplacé la colle par une couche de silicone qui vient adhéré à la semelle du ski. Aussi fort que les M&S : des peaux qui collent aux skis mais pas aux mains.

 

test peaux de phoque colle / www.pasquedescollants.com

Installation :

les peaux sans colle permettent une installation plus facile que les peaux traditionnelles. En effet si la peau est mal placée, il est aisé de la repositionner correctement.

Rangement :

il est aussi plus facile d’enlever et de ranger les peaux sans colle. (En effet nous sommes nombreux à avoir connu lors d’un rangement la peau qui se recolle n’importe comment sur elle-même et où l’on galère réellement à décoller en tirant comme un sourd sur les deux cotés.)

Utilisation sur le long terme : avantage de ses peaux pas besoin de les ré-encoller, comme les anciennes peaux à colle où au bout de 2 à 3 saisons il fallait refaire la couche de colle (ce qui était réalisé avec plus ou moins de succès quand cela était fait artisanalement ;) )

Inconvénients :

de nombreux utilisateurs des peaux sans colle ont vu leur glisse à la descente (sans peaux) diminuer fortement. Cela s’explique par un transfert de la silicone de la peau sur la semelle du ski.

Personnellement je suis encore à moins de 20 000m de D+ avec mes  peaux Hight-trail donc je ne peux pas encore faire un retour de ce coté là, à suivre….

 

En conclusion :  

  • Points positifs:

utilisation, rangement et installation facilités. Pas de problème d’humidité empêchant de re-phoquer, pas besoin de ré-encoller les peaux au bout de 2 saisons.

  • Points négatifs :

sur le long terme transfert du silicone sur la semelle du ski ==> diminution de la glisse à la descente.

crédit photo: http://julienferrandez.com/

test peaux de phoque colle / www.pasquedescollants.com

 

6 Comments

  1. Jérôme 15 octobre 2015 at 15:51

    …en espérant que du coup, le silicone restant collé au ski reste bien collé au ski et ne soit pas une substance de plus à se disperser dans la montagne !

  2. Pingback: Un sac pour une compétition de ski-alpinisme | On n'est pas que des collants...

  3. Pingback: Test des peaux de phoque à écailles Fisher Profoil | On n'est pas que des collants...

  4. Pingback: choisir ses skis de rando | On n'est pas que des collants...

  5. Pingback: Test fixations de ski – ATK race RT Lady  | On n'est pas que des collants...