Interview de Laura Guillet – Photographe outdoor

Les sports outdoor sont multiples, ils se déclinent au masculin et au féminin. Mais pour médiatiser les sports outdoor il y a besoin aussi de personnes de l’ombre que l’on présente moins. En effet sur le blog on vous a présenté des championnes de ski-alpinisme, des guides de haute-montagne, des dessinatrices, des triathlètes, des championnes du monde de parapente, des grimpeuses, aujourd’hui nous vous présentons une photographe outdoor : Laura GUILLET.

Interview de Laura GUILLET – Photographe outdoor

Interview Laura guillet photographe outdoor - blog montagne aventures
portrait de Laura Guillet – photographe outdoor

Bonjour Laura,

Nous t’avons découverte grâce à Marion Poitevin  pour qui tu avais réalisé des clichés.

Forcement cela nous a mis la puce à l’oreille, une femme photographe de sport outdoor ce n’est pas courant, depuis combien de temps réalises-tu ce métier ?

Je fais de la photo à titre amateur depuis plusieurs années. Ça a toujours été une passion pour moi. J’ai toujours aimé ramener des photos de mes escapades en montagne et de mes voyages. Je développe cette activité à titre professionnel depuis peu.

 

Et quel est ton parcours, pour être aujourd’hui photographe outdoor?

Je suis médecin anesthésiste – réanimateur. Originaire de la région parisienne, j’ai rejoint les Alpes dès que possible.

J’ai toujours été attirée par la montagne et « l’outdoor » en général.

Les études médicales m’ont, un temps, éloignée de la photo, et dès que j’ai pu y consacrer à nouveau du temps, je me suis fortement réinvestie dans cette activité. Aujourd’hui, je partage mon temps entre l’hôpital et la photo.

interview Laura guillet photographe outdoor photo alpinisme aventure blog www.pasquedescollants
Photo 1 – (description plus bas dans l’interview) _ Laura Guillet

Quelles sont tes principales réalisations photo ?

Jusqu’à peu, je ne réalisais mes photos qu’à titre personnel, amical et familial. Grâce à Marion Poitevin, j’ai commencé à m’impliquer dans son projet « Lead the Climb » qui me parle à titre personnel, car il fait la promotion de l’alpinisme féminin, et  à titre professionnel, car il est l’occasion de points de vue photographiques variés et d’échanges  d’idées très intéressantes dans le cadre d’une collaboration très sympathique avec Marion.

Grâce à l’association de Marion, j’ai également eu la chance et l’honneur de travailler avec Martina Cufar sur une séance de photo de grimpe, au cours d’un stage en Italie.

Quelques unes de mes photos ont été reprises sur les réseaux sociaux de plusieurs grandes marques d’équipement de montagne.

Y a-t-il des sports qui t attires plus et qui t’amènes à plus les photographier ?

A titre personnel, je pratique surtout le ski, l’alpinisme et la randonnée, et l’escalade à un niveau plus modeste. De quoi se faire plaisir sur des terrains variés !

J’aime la photo d’alpinisme pour l’envergure du paysage et l’ambiance qui en émane.

Alors que je ne pratique pas moi-même, je trouve la photo de trail très dynamique et intéressante. C’est un domaine exigeant, où les réglages et la composition doivent vraiment être optimisés pour obtenir un résultat original.

J’aimerais développer davantage ma pratique de la photo de ski.

Mais ce qui me plaît le plus, c’est de faire ressortir l’ambiance d’un instant, en montagne ou dans la nature en général, sans qu’il y ait forcément de caractère sportif « exceptionnel » : l’ambiance d’un bivouac, d’un point de vue, l’aspect graphique d’une paroi, la place de l’Homme dans cet environnement. C’est pour tous ces moments là que la plupart d’entre nous pratiquons les sports de montagne. C’est l’élément moteur principal de ma pratique photographique et sportive.

interview Laura guillet photographe outdoor photo alpinisme aventure blog www.pasquedescollants
Photo 2 – Sommet du Mont Aiguille (description plus bas dans l’interview) _ Laura Guillet

Le sport est un vaste terrain de jeux pour un photographe outdoor, de par l’action du sportif, le terrain qu’il occupe et où il crée sa discipline, mais aussi par le regard que le photographe vient poser sur le sport. As-tu des sports ou sportifs que tu aimerais particulièrement capturer dans ton appareil ?

Liv Sansoz est particulièrement inspirante ! J’aime  son état d’esprit, sa détermination et ce qu’elle fait pour l’alpinisme féminin. C’est un modèle pour beaucoup.

Christophe Dumarest est aussi un alpiniste que j’aimerais beaucoup photographier ! Ses projets et ses ascensions sont toujours esthétiques.

As-tu un ou deux clichés qui ont une signification particulière pour toi ou qui sont un coup de cœur ? Reviendrais-tu pour nos lecteurs sur l’histoire de ces clichés ?

Tu es toi-même pratiquante de sport outdoor? Quels sont tes terrains de jeux préférés ?

Je pense à 3 clichés qui sont pour moi la capture d’un moment particulier.

Le premier (photo 1) représente deux alpinistes dans la face sud de l’arête des cosmiques depuis l’aiguille du midi, face au Mont Blanc. Cette photo fait vraiment prendre la dimension et l’ampleur du massif dans lequel les alpinistes évoluent.

La deuxième photo (Photo 2 )est un  panorama pris du sommet du Mont Aiguille au coucher de soleil. Nous sommes montées bivouaquer au sommet avec deux amies au début de l’été. Nous avons eu la chance d’être seules au sommet ce soir là, ce qui n’est pas courant ! Lorsque le soleil est passé derrière les montagnes, toutes les couleurs sont devenues pastel. Il n’y avait pas un bruit. C’était vraiment un moment hors du temps et un vrai moment de partage avec les amies qui m’accompagnaient ce jour là. C’est cette atmosphère que j’ai essayé de retranscrire dans ce panorama.

La dernière photo (photo 3) raconte aussi un moment particulier en bivouac : l’arche  de la voie lactée au complet au dessus  des Écrins. Là aussi, l’instant était vraiment magique.

interview Laura guillet photographe outdoor photo alpinisme aventure blog www.pasquedescollants
PHOTO 3 – Bivouac dans les Ecrins – Laura Guillet -Photographe outdoor

 

Quels sont tes futurs projets ?

Je vais continuer ma collaboration avec Marion Poitevin pour Lead the Climb et ses différents stages. Le projet m’intéresse beaucoup et me permet de développer mon activité photographique dans le domaine de l’alpinisme féminin.

À titre personnel, j’ai des projets photographiques à l’étranger qui restent à préciser !

 

Comme nous le disions en début d’article nous t’avons découverte lors d’une journée photo avec Marion Poitevin, qui est assez active sur la promotion de la pratique féminine des sports de montagne. Comme la promotion de la pratique féminine passe aussi par sa médiatisation, avoir des photos de filles pratiquant permet d’encourager d’autres à pratiquer.

 As-tu un constat sur la pratique féminine de la montagne ? Et selon toi comment pourrait-on encourager au mieux les filles à pratiquer la montagne ?

Il est clair que le milieu de la montagne reste un domaine où la pratique féminine reste minoritaire.

Et c’est d’autant plus vrai quand on considère des cordées exclusivement féminines. On trouve des cordées mixtes où les femmes sont souvent en position de second de cordée, mais les cordées 100% féminines sont assez rares en pratique, tout comme les femmes en position de leader dans les cordées mixtes! Il y a encore beaucoup de travail pour changer les mentalités, mais heureusement, la pratique féminine de l’alpinisme tend à se démocratiser davantage et il faut, bien sûr, l’encourager.

C’est en luttant contre les à priori et les habitudes sexistes ancrées dans le milieu montagnard que la place des femmes sera revalorisée.

 

On parle toujours du manque de femme dans les sports et qu’il faut encourager la pratique sportive féminine, mais je remarque aussi que du côté des photographes outdoor la parité est loin d’être atteinte. Est-ce là un fait qui te marque aussi ?

C’est un constat qui est très vrai en photo également, et qui plus est en photo “outdoor” et de montagne.

La majorité des grands noms de la photo de montagne est encore masculine.

Là encore, dans ce domaine, il faut laisser le temps aux à priori de s’atténuer et montrer que les hommes n’ont pas l’exclusivité dans ce domaine !

J’ai eu la chance de rencontrer la photographe Angela Percival. Je suis admirative de son travail et de ce qu’elle renvoie pour la photo outdoor féminine.

 

Maintenant que nos lecteurs t’ont découverts où peuvent ils te suivre ? (facebook, site…)

 

Sur mon site internet : www.lauraguillet.com

Ou sur facebook ou Instagram : #lauguillet

3 Comments

  1. lessen-ciel.com 29 octobre 2017 at 09:30

    Magnifique, connais tu Christophe Sorin? Ses photos de montagnes sont sublimes… BON dimanche.

    Reply
    1. tnaville 29 octobre 2017 at 09:34

      Je vais regarder pour découvrir Christophe Sorin que je ne connais pas, merci! ☺️

      Reply

Laisser un commentaire