Les plus beaux bivouacs

Les plus beaux bivouacs

On a tous rêvé un jour de dormir la tête dans les étoiles ou dans un magnifique cadre naturel et sauvage. Pour cela pourquoi pas penser à un bivouac ?

L’aventure ne commence t’elle pas le jour ou au réveil tout est à découvrir ? Alors que, réveillé par la nature et ses bruits, on s’étire calmement en écoutant les nouveaux sons nous entourant tout en imaginant la journée qui nous attend. Le premier regard sur les paysages qui nous entourent baignés de cette lueur matinale qui subliment le moindre roc, arbre, fleur, sentier ou ruisseau.

Le bivouac offre à une escapade de quelques jours, un parfum de d’aventure inédit ,changeant de notre quotidien ordinaire. S’endormir sous un plafond de mille étoile vaut bien mieux que de nombreux hôtels.

Aujourd’hui par cet article collaboratif nous souhaitions nous entourer afin de vous présenter les bivouacs préférés de blogueurs et aventuriers, afin de vous donner envie de voyager, à l’étranger ou à côté de chez vous.

La microaventure est a portée de main !

Bivouac face au Mont-Blanc (Chamonix)

Par Louise Voyage

Chamonix, situé au pied du Mont-Blanc, est un lieu incroyable pour faire du bivouac !

bivouac-chamonix-mont-blanc-nuit-louise-voyage

Malgré les nombreux touristes estivaux, il existe quelques coins encore peu fréquentés même au mois d’aout ! Oubliez le lac Blanc (bien trop connu !), et optez pour le refuge de Bellachat (2150m) plus au sud. D’ici vous aurez une vue imprenable sur le massif du Mont-Blanc et ses aiguilles ainsi que de beaux emplacements pour votre tente.

J’y suis montée en fin de journée caniculaire. Le départ se fait au Parc de Merlet (parking gratuit), et le sentier grimpe dans la forêt en direction du refuge. Ensuite il faut continuer quelques mètres plus haut pour trouver votre spot idéal pour passer la nuit.

bivouac-chamonix-mont-blanc-nuit-louise-voyage

Prévoyez 2h pour monter, la randonnée est courte (moins de 4km) mais attention aux 700m de dénivelé !

C’est mon plus beau bivouac de l’année.

Ce jour là, aucun nuage. Un coucher de soleil orange sur la chaine des Aravis. Un repas léger avant de s’endormir. On a pu voir quelques bouquetins ! C’était calme et frais après cette longue journée d’été. Puis la nuit arrive, la plein lune se lève et le Mont-Blanc scintille sous les étoiles !

Le lendemain, le soleil se lève derrière les aiguilles. Il est temps de redescendre. Plusieurs options s’offrent à vous : reprendre le même chemin, atteindre l’aiguillette des Houches (2285m), ou monter au Brévent (2525m) et faire une boucle plus longue.

bivouac-chamonix-mont-blanc-nuit-louise-voyage

C’est maintenant à vous de planifier votre aventure 

Blog : Louise voyage : louisevoyage.com

Bivouac au plateau d’Emparis

Par Florence de Voyages infinis


Un bivouac en montagne comblera tous les amoureux de la nature. Rien de tel que de planter la tente au bord d’un petit lac glaciaire, entouré de sommets imposants, dans un silence ressourçant… 

Lors de mon road-trip en Australie, j’ai aussi fait de merveilleux bivouacs en pleine nature. Mais je dois dire que bivouaquer au sommet, après une magnifique randonnée, apporte un charme tout autre. C’est pourquoi ici je vais vous parler d’un bivouac dans les Alpes, sur le somptueux plateau d’Emparis. 

Site classé Natura 2000, ce fabuleux plateau est situé au coeur de l’Oisans, à un peu plus de 2000 mètres d’altitude. La vue est splendide tout au long de la randonnée. Pas besoin d’attendre le sommet pour profiter des paysages !

Bivouac au plateau d’Emparis montagne blog


Le lac Lérié et le lac Noir, qu’on découvre au cours de la randonnée, offrent tous deux des panomaras à couper le souffle sur les glaciers de La Meige et du Râteau. Le lac Noir est idéal pour élire domicile pour la nuit. 

L’un des plus beaux moments du bivouac, c’est le lever du soleil. Observer le reflet de la majestueuse Meige sur le lac, tandis que les montagnes se teintent de différentes nuances de rose, est tout simplement magique.

Bivouac au plateau d’Emparis montagne blog 2

Pour vivre vous aussi cette expérience inoubliable, rendez-vous en voiture jusqu’au Chazelet, stationnez à la sortie du village puis empruntez le GR54 pour monter jusqu’au plateau (750 mètres de dénivelé, boucle de 15km). Vous pouvez aussi partir de Besse-en-Oisans (1000 mètres de dénivelé, 17km A/R).

Bivouac à Hauckland Beach dans les îles Lofoten en Norvège


Par Lise de Making the road

Bivouac à Hauckland Beach dans les îles Lofoten en norvege

Lors de mes voyages, je pratique souvent le bivouac en particulier dans les pays Scandinaves en Islande, Norvège, Suède et Danemark. Je vais vous parler d’un lieu que j’ai beaucoup aimé en Norvège. Sur les îles Lofoten, près de Leknes, il est possible de dormir sur la plage de Hauckland Beach au bord de la mer de Norvège, au-delà du cercle polaire. La plage est facilement accessible en voiture, en vélo ou en randonnée. C’est un petit paradis des îles, on pourrait se croire en Thaïlande avec une eau gelée. La mer y est cristalline, avec une immense plage de sable blanc et des montagnes autours. Il y a une petite touche scandinave, des moutons qui broutent tranquillement autour de votre tente. Nous y avons fait une jolie randonnée et nous avons vu des phoques. De manière général, il est facile de pratiquer le bivouac en Norvège et c’est ce que nous avons pratiquer sur nos deux semaines en road trip. 

Lise

Making The Road

https://www.makingtheroad.fr/itineraire-norvege-suede-road-trip-2-semaines/

Bivouac avec enfants au plateau des Glières

Partir en bivouac avec ses enfants ! Avec les petits Montagnards

Bivouac plateau des glieres avec enfants blog montagne outdoor

Vous adorez le bivouac, se retrouver seul et pouvoir profiter de la nature, des ciels flamboyants du soir, du lever du soleil paisible, du calme, des paysages grandioses qui vous entourent…

Vous avez envi de partager ce moment privilégié, cette aventure avec vos enfants mais ils sont plutôt réticents.

Il faut donc les convaincre d’essayer au moins une fois !

C’est ce que j’ai fait il y a quelques semaines. Pour y arriver il fallait trouver une randonnée assez courte, avec pas trop de dénivelé et surtout un coin de bivouac magnifique pour qu’ils en prennent pleins les yeux.

Après avoir épluché dans mes sites préfères pour trouver des idées de randos, @randofamille, @visorando, @allTrails, mon choix s’est porte sur la plaine de Dran et le Pas du Loup au Plateau des Glières, Haute-Savoie.

Très important avant de partir, s’assurer qu’il est autorisé de bivouaquer à l’endroit choisi, pour se faire vous pouvez appeler les différents offices du tourisme.

Pour le plateau des Glières nous avons appelé la Maison du Plateau.

En arrivant sur le plateau des Glières par Thorens, au lieu d’aller direction La Maison du Plateau, prendre à droite, une petite route qui descend, direction Notre Dame des Neiges, Dran. Aller jusqu’au bout de la route puis continuer en voiture sur le chemin de terre et se garer sur le dernier parking au bout du chemin, parking Dran.

Ce qu’il faut savoir quand on part a 4 avec 2 enfants, c’est qu’il n’y a que 2 porteurs pour la tente, sacs de couchages, duvets… donc ça va être lourd, même si les enfants prennentun petit sac chacun.

Que mettre dans son sac pour un bivouac?

Ce que nous avions pris dans nos sacs, 2 sacs de 50L et 2 petits sacs à dos enfants:- 1 tente- 4 matelas- 4 duvets- 4 oreillers- 4 lampes frontales- 4 draps- 1 popotte pour 4 – 1 rechaud- 4 litres d’eau- 1 rouleau de PQ- 1 sac poubelle- 1 couteau- 1 trousse de secours

Pour ne pas avoir froid dans la nuit, nous avions pris pour nous couvrir, 1 legging, 1 t-shirt manche longue, 1 sweat, 1 tour de cou, 1 bonnet et 1 coupe-vent.

Pour manger le soir, nous avions : du fromage, 1 saucisson, des pâtes, un peu de sel, du pain et 4 pommes et des chamallows a faire griller (petit plaisir qui motive les enfants !)

Pour le petit déjeuner : du pain, du thé/café, des pommes.

Bivouac plateau des glieres avec enfants blog montagne outdoor

Ça vous donne une petite idée de ce qu’il faut prendre, mais les sacs sont déjà lourds donc limiter la nourriture et juste se faire un petit plaisir. 

L’approche du bivouac

Nous avons marche environ 1h20, passant par la chapelle Notre-Dame des Neiges jusqu’au chalet du Loup, sur un large chemin au milieu de la plaine et des chalets d’alpages éclairés d’une magnifique lumière de fin de journée. Ce chemin sans difficultés, au faible dénivelé était parfait pour nos enfants qui n’avaient pas forcement envie de trop marcher.

Une fois le chalet du Loup passe, il était 19h, nous avons décidé de nous nous mettre a chercher notre coin de bivouac.

Pour trouver le terrain idéal pour le bivouac, il faut chercher un terrain qui n’est pas sur une propriété privée (aux abords d’un chalet ou terrain clôturé), un terrain qui n’est pas déjà occupe par du bétail (vaches ou autres), un terrain assez plat et à l’abri du vent.

Il faut savoir que sur le plateau des Glières a cette époque de l’année, il y a encore beaucoup de vaches, donc nous commencions a nous inquiéter en ne voyant pas de terrain sans vaches… et après quelques mètres nous avons trouvé notre petit coin de paradis avec une vue à couper le souffle.

Les enfants étaient ravies de pouvoir enfin installer le campement, la tente et le couchage, trouver du bois sec et des pierres pour faire un petit feu, …

Le bivouac

Nous voilà prêt à profiter du coucher du soleil au coin du feu et à préparer notre petit diner en pleine nature, la tête dans les étoiles.

Bivouac plateau des glieres avec enfants blog montagne outdoor

Quand la nuit tombe, le froid arrive donc nous n’avons pas traine et nous sommes alles nous coucher. Les enfants qui redoutaient un soir sans télé…. N’ont rien regrette et se sont très vite endormi berce par les cloches de nos voisines les vaches.

Au levé du soleil, nous avons replie le campement, remis le terrain dans l’état que nous l’avions trouvé et après un bon petit déjeuner, nous avons repris notre chemin.

Option possibles pour le bivouac au plateau des Glières

2 options s’offraient a nous pour rentrer au parking de Dran :

1ere option : faire la boucle en montant jusqu’au Plan du loup, redescendre en lacets par la foret direction parking « Chez Gautard » en longeant le plan des Mouilles, puis rester sur le GR96 pour rejoindre le parking Dran.

2eme option : Plus courte, prendre le même chemin retour, c’est-à-dire reprendre le chemin direction chapelle Notre-Dame des Neiges ensuite a droite direction parking de Dran.

Le temps n’était pas au beau fixe le matin, donc nous avons opte pour le chemin le plus court.

Quelle belle aventure en famille nous avons vécu et surtout nos enfants ont adore et sont prêts a recommencer!!!

Bivouac sur les Hauts plateaux du Vercors

Par Audrey de June in Lyon

Baume Rousse la source

J’avais envie de découvrir les Hauts plateaux du Vercors. Sur deux jours, je suis partie en solo de Châtillon en Diois sur la Grande Traversée Vercors (GR pédestre), avec tente, sac de couchage, tapis de sol mousse, de quoi boire et manger, et des bâtons pour affronter la montée ! J’ai avancé sur ce chemin jusqu’à 18-19h, l’heure de planter la tente dans les Parcs Naturels : bivouac 4*, sur les hauts de la Montagne de Glandasse, avec vue sur le Mont Aiguille et le Grand Veymont !

Bivouac sur les Hauts plateaux du Vercors

Dîner froid, notes et impressions sur la journée, quelques pages de lecture avant la nuit, profiter du silence et du soleil qui se couche sur le paysage…

Le lieu du bivouac

Lever à la fraîche le lendemain matin, repli du campement – leave no trace évidement ! J’ai finalement choisi de rentrer par le même itinéraire afin d’être sûre de refaire le plein d’eau à la Baume Rousse… Depuis, j’ai installé l’application Iphigénie pour mieux suivre mon chemin – j’avais pris une vieille carte de ski de rando… ^^

Bivouac népalais au Kangchenjunga

Par Thierry Boué

En oct/nov 2018, j’organise un trek dans la région très sauvage du Kangchenjunga dans le « Far East Nepal » (*)

Le choix d’un hébergement « à l’ancienne », sous tente est bien pour un groupe de 14 trekkeurs et nous y passerons près de 25 jours.

Il est difficile de raconter cette aventure d’un mois dans ce blog, mais voici un matin de réveil vers 6h avec une température plutôt fraiche (env. -15°C dans la tente, -25°C à l’extérieur et encore heureux qu’il n’y avait presque pas de vent cette nuit là).

En témoigne l’épaisseur de glace de plus de deux cm. dans le récipient dans lequel j’avais pris la veille une inhalation avec des huiles essentielles.

Bivouac népalais au Kangchenjunga par thierry boué

Il y avait quelque chose de stupide à s’extraire du sac de couchage !

Mais quel formidable spectacle, une magnifique vue sur les sommets de plus 7000 m. près du B.C sud du Kangchenjunga.

Un retour à la nature et à plus de simplicité devrait s’imposer plus souvent à nous. 

Ne pas oublier, qu’au moment du départ, il faudra effacer toutes traces de passage et laissez l’endroit aussi propre que possible !

Vous pouvez retrouver le récit du voyage dans le groupe Facebook « Kangchenjunga2018 », en consultant la rubrique « Itinéraire ».

https://www.facebook.com/groups/196942704279525

(*)https://www.linkedin.com/pulse/wilderness-eastern-nepal-footsteps-snow-leopard-thierry-boué/

Bivouaquer dans les grands espaces de l’Ouest des États-Unis

Par Carine de Parenthèse nomade

Dans le grand Ouest des États-Unis, c’est le paradis pour celui qui veut bivouaquer et profiter au maximum de la nature. Il est en général autorisé de pratiquer le boondocking sur une partie des terres publiques (BLM ou National Forest), notamment dans l’Arizona, l’Utah ou le Nouveau-Mexique. Attention, pas partout toutefois. Ces terres sont en effet partagées avec les fermiers pour leurs troupeaux et une partie est laissée à la nature.

Les campeurs d’un jour doivent donc suivre scrupuleusement les indications ou, s’il n’y en a pas, la pratique veut que l’on repère des lieux déjà utilisés par d’autres randonneurs afin de ne pas endommager un nouveau site. Aux USA, il est facile de repérer les sites dédiés au bivouac aux fire pits (foyers pour le feu) laissés par les précédents occupants.

Dans les splendides parcs nationaux américains, le bivouac n’est pas autorisé à bord d’un véhicule. Et pour planter la tente, il faut de toute façon avoir obtenu un permis qui se demande à l’accueil visiteur (visitor center). Le nombre de permis est limité, vous aurez intérêt à vous lever tôt en saison si vous voulez partir en rando itinérante ! Vous devrez déclarer quel sentier vous empruntez et ne pas sortir du tracé. Les rangers veillent au grain ! De même, interdiction de planter la tente où bon vous semble, des lieux spécifiques sont prévus. Pas mal de contraintes donc, mais que ne ferait-on pas pour sauvegarder la beauté sauvage de Zion, Arches, ou du Grand canyon ?

Où et comment trouver bivouacs, eau et stations de vidange en Amérique ?

https://parenthesenomade.com/bivouac-camping-sauvage-eau-stations-de-vidange-amerique/

Vous avez aimé cet article collaboratif? Découvrez aussi les plus belles randonnées de blogueurs à l’étranger ou en les plus belles randonnées en France





les-plus-beaux-bivouacs-en-montagne-rando-outdoor
(Visited 125 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.