THE TRAVERSE – « Une idée saugrenue » de Valentine Fabre et Hillary Gerardi

17/05/2022 | festival femmes en montagne, Montagne au féminin

Accueil 5 Montagne au féminin 5 festival femmes en montagne 5 THE TRAVERSE – « Une idée saugrenue » de Valentine Fabre et Hillary Gerardi

THE TRAVERSE – « Une idée saugrenue » de Valentine Fabre et Hillary Gerardi

et un Prix du Jury par/pour Femmes en Montagne

Tenter d’établir un record sur la traversée Chamonix-Zermatt, voilà le projet du duo Fabre-Gerardi le 4 avril 2021.

 

The traverse film chamonix zermatt hillary gerardi valentine fabre skimo ski alpinsime ben femmes en montagne festival

Le film The Traverse, réalisé par Ben Tibbetts et Jake Holland, nous plonge à leurs côtés dans cette aventure qui va durer 26 heures et 21 minutes. Retour sur nos échanges avec Ben, Hillary et Valentine, le temps d’une soirée.

La force d’un binôme…

Établir ce record à deux, c’est aussi apporter à l’une les compétences que l’autre maîtrise davantage.  Il faut à la fois gérer cet itinéraire de ski de rando en haute montagne, tout en tenant l’effort sur la durée. Ces deux facettes correspondent bien au parcours d’athlètes, différents mais complémentaires d’Hillary et de Valentine.

 

Sur le côté expérience en haute montagne et connaissance du parcours, c’est vraiment Valentine qui a pu beaucoup apporter. C’est un itinéraire qu’elle connaît bien. Hillary

 

Hillary, elle a une connaissance de l’endurance et de la gestion des efforts de longue durée, c’est son domaine, c’est quelque chose qu’elle connaît bien. Elle a pu beaucoup apporter à notre binôme là-dessus. Valentine

 

…Pour surmonter les difficultés ensemble

« s’arrêter, c’était  pas une option »  – Valentine

C’est bien connu, tout ne se passe jamais comme prévu. Sur cette traversée, le duo fait face à quelques difficultés: Valentine Fabre a du mal à s’alimenter ce qui rend d’autant plus difficile d’avaler les 107 kilomètres et 8 000 mètres de D+ du parcours. La barrière horaire de 24h que les deux femmes s’étaient fixées, sera dépassée, mais le plus important à retenir c’est la force du binôme qui fera tenir Valentine jusqu’au bout :

S’arrêter, c’était pas une option en fait. J’avais pas du tout pensé à m’arrêter. Il y avait plusieurs raisons, déjà le projet me tenait vraiment à cœur. L’autre raison c’est que ça me tenait à cœur, ne serait-ce que pour mon équipière, de ne pas arrêter. Parce qu’on est une cordée et j’imagine que si j’avais arrêté, elle serait arrivée toute seule à Zermatt, c’était pas quelque chose de plaisant. Je voulais pas arrêter pour être sûre que toutes les deux, on arrive. Valentine

 

Un record « féminin », un défi partagé

Ce record, elles l’établissent à deux, mais le partagent aussi avec quatre autres amis: Ben Tibbets, Jake Holland, Petter Restorp et Jon Bracey, qui jouent à la fois les rôles de réalisateurs et/ou de preneurs d’images pour le film, mais également une veille sur la « sécurité » du bon déroulé de la course.

 

C’était vraiment volontaire de notre part de partager chaque partie avec quelqu’un d’autre. Parce qu’on savait que, surtout dans la deuxième partie, avec un effort comme ça, il y avait de grande chance qu’on manque de lucidité, qu’on soit très fatiguée et peut-être qu’on ne prenne pas les meilleures décisions du monde. Et c’est quand même un milieu qui est assez dangereux, il y a beaucoup de risques objectifs. Alors que c’est une traversée, chaque partie, on aurait très bien pu tout faire toutes les deux. On voulait avoir une sécurité assurée par des amis compétents pour être sûres qu’on ne ferait pas de grandes bêtises. Pour moi, rentrer à la maison c’était le plus important. Hillary

Le temps d’un week-end !

Dans la salle d’Annecy, le jeudi… on s’étonne de ce défi réalisé le temps d’un week-end :

Donc là, vous êtes en train de nous dire que vous avez fait ça sur un week-end et que le lundi vous êtes reparties au boulot comme si de rien n’était ?

C’était exactement ça ! et le lundi je pouvais rentrer dans mes chaussures de travail. La fatigue que j’ai eue, je l’ai traînée sur plusieurs semaines. Valentine

Pour moi, le but c’était vraiment de me reposer autant que possible au bureau, de laisser le corps se reposer, se régénérer. Hillary

 

Le prix du jury 2021 !

Le jury 2021, à attribué son prix au film The Traverse, Marie-Laure Brunet, Mathis Dumas et Sandy Plas (on vous en dit plus ici: Le prestigieux jury du festival Femmes en montagne! – On n’est pas que des collants) nous explique ce qui les a touché :

On a vraiment été touché.es par l’histoire de Valentine et ce binôme qu’elle a pu créer avec Hillary, pour finalement aboutir une histoire liée à sa vie, à son histoire de vie. Marie-Laure Brunet

Y avait vraiment une notion de génération que j’ai trouvée intéressante, justement sur le fait qu’il y a dix ans, peut-être que cette aventure n’aurait pas été possible. Là il y a de nouvelles générations de femmes qui arrivent dans la montagne et qui permettent aussi de repousser les limites et du coup d’inspirer d’autres personnes derrière elles. Sandy Plas

 

Bravo à Valentine et Hillary pour ce beau projet et aux réalisateurs, Ben Tibbetts et le réalisateur Jack Holland qui ont fait du super travail. C’est le film qui, pour moi, en termes de performance, d’images, d’histoires, était le plus complet sur le festival. Mathis Dumas

 

Défi terminé, record « féminin » validé et retour à la réalité avec une touche d’humour

Mais que se passe-t-il à l’arrivée? Une fois que la traversée est bouclée, que les chaussures de skis sont enlevées ?

Ce retour à la réalité pour Valentine et Hillary c’est en direct de la messe de Pâques à Zermatt :

Notre traversée se passe à Pâques. Quand on est arrivées dans Zermatt, on était obligées d’avoir le masque. On s’est déchaussées… peut-être qu’on était un peu transpirantes, odorantes, je sais pas, à peine ! Il y avait quelques pèlerins et il y a eu la sortie de la messe de Pâques, donc il y a eu tout d’un coup plus de monde, c’était un peu décalé, nous en chaussettes, clopinant… Valentine

…avec du matériel de partout étalé ! Hillary

C’est aussi ça la montagne! Trois tonnes de matos et des chaussettes qui puent!

 

 

Retrouvez l’interview en vidéo de Hillary Gerardi et Valentine Fabre lors du festival de films Femmes en montagne:

Visité 173 fois, 1 visites aujourd'hui.

Newsletter

Suivez nos aventure, abonnez-vous !

Une newsletter mensuelle pour recevoir les derniers articles parus.