S’entrainer pendant une alerte pollution

Comment faire du sport pendant les épisodes de pollution sans se ruiner les poumons???

Entrainement en episode de pollution

Depuis plus de deux semaines la France connait un épisode de pollution aux particules fines extrêmement important et ce jusque dans nos vallées alpines!

Pratiquer un sport nécessitant une ventilation importante: course à pied, vélo, natation ou sports collectifs devient alors dangereux pour la santé des sportifs.

En effet lorsque nous effectuons un effort intense et de longue durée, c’est la filière aérobie qui est prédominante dans le renouvellement de l’énergie (ATP) nécessaire à la poursuite de l’exercice, le corps à alors besoin d’énormément d’oxygène pour fonctionner, la respiration s’accélère et devient de plus en plus profonde. La conséquence est que les particules fines présentes dans l’air pénètre en plus grande quantité et plus profondément dans les poumons… ce qui vous le comprenez est plutôt limitant!

Afin d’optimiser vos entrainements nous vous proposons trois alternatives permettant de maintenir une activité physique pendant les épisodes de pollution:

 

1. La séance de renforcement musculaire

Conseil de réalisation: Prendre une récupération plus importante que d’habitude entre les ateliers

Circuit à réaliser 3x

Récupération: 1minute entre chaque atelier et 6 minutes entre chaque circuit.

Circuit: 10 pompes serrées/20 squats/10 pompes normales/20 fentes/10 pompes larges/30 secondes planche/20 sudo-squats/30 mountain climbers

 

2. La séance d’étirements

Pourquoi ne pas profiter de ces périodes ou l’activité physique intense doit être réduite pour vous habituer à réaliser des séances d’étirement? Les étirements permettent de retrouver voir d’augmenter l’amplitude articulaire en redonnant au muscle sa longueur initiale. Les articles de la littératures scientifiques bien qu’ayant de nombreuses modalités différentes s’accordent à dire que la méthode permettant de gagner le plus d’amplitude en utilisant les étirements statiques est le fractionné c’est à dire effectuer plusieurs fois des mises en étirement et des relâchements.

 

Effectuer 3 séries de 20s d’étirement et 30s de récupération sur chaque groupe musculaire.

Ici un petit panel de positions avec des photos.

 

3. Les automassages

Dernier point que nous aborderons dans cet article est l‘utilisation des automassages pour la récupération. Sans entrer dans les détails, l’utilisation d’un rouleau, d’une balle et/ou d’un bâton d’automassage permettent de localiser et de traiter des raideurs dans les muscles grâce à la pression exercée.

Nous reviendrons prochainement sur cette pratique dans un article plus détaillé mais il me semblait important de vous en parler dès maintenant.

Pour voir à quoi ce la ressemble rendez-vous sur le site de Christophe Carrio grand spécialiste en la matière.

 

Voici nos quelques conseils pour supporter ces épisodes de pollution, la meilleure solution pour pratiquer une activité physique en ce moment étant tout de même de passer au dessus de la pollution mais en covoiturant bien-sûr!!!

1 Comment

  1. Cat 20 décembre 2016 at 18:43

    Merci pour ces conseils