Microaventure: Canoë Bivouac sur la Loire

En ce début de printemps ensoleillé, j’ai décidé de quitter un peu les montagnes pour vous montrer qu’il était possible de une micro-aventure à 1h de train de Paris! Pour relever ce défi je me suis rendu à Chécy dans le Loiret pour rejoindre Joris un céiste passionné d’aventures au fil de l’eau. L’an passé au mois de novembre il a descendu seul et en autonomie complète la Loire sur 700km et en canoë. Comme vous l’aurez compris cette micro aventure aura une coloration aquatique !

 

Photo microaventure canoe bivouac sur la Loire On n'est pas que des collants blog outdoor

Crédit photo: Vincent ORTEGA

 

Deux jours de canoë et un bivouac sur la Loire.

Au programme de nos deux jours d’aventure :

30km de canoë sur la Loire en deux étapes entrecoupées d’un bivouac sur une plage sauvage, tout un programme ! L’équipe qui m’accompagne pour ce périple est composée d’Elodie (bloggeuse art contemporain), de Thomas (artiste plasticien), de Vincent Ortega (Photographe) et Joris (Destination H20) notre guide !

 

La Matériel pour le canoë bivouac :

En ce qui concerne le matériel, je suis parti comme si j’allais en montagne bivouaquer léger ; dans mon sac un duvet, une polaire, une doudoune, la frontale et la gopro !

Pour le reste c’est Joris qui se charge d’emmener les tentes, les matelas, la nourriture et les ustensiles de cuisine, le grand luxe.

Nous empaquetons tous nos effets dans plusieurs sacs étanches qui inspirent confiance.

C’est fou tout ce que l’on peut charger dans un canoë !

Les embarcations sont imposantes, ce sont de véritables canoës canadiens mais version 2017, bien que dans chaque bateau nous pouvons charger 450 kg, ils ne pèsent que 36 kg vide. C’est vraiment agréable pour les transporter mais aussi pour les manœuvrer sur l’eau. On est bien loin ici des kayaks sit-on-top de location, on sent que le matériel est de qualité et qu’il a été choisi soigneusement !

Micro aventure canoe bivouac sur la loire on n est pas que des collants blog outdoor1
Crédit photo: Vincent Ortega

La Microaventure

Après 30 min de camion nous voici à la plage sur le bord de la Loire, nous déchargeons les bateaux et faisons les équipages. Thomas et Elodie seront ensemble, je ferai de mon côté équipe avec Vincent et Joris de son côté pagaiera seul dans son canoë d’expédition.

 

Sur la plage nous chargeons les canoë et Joris nous donne les conseils de navigation et les consignes de sécurité, nous avons tous déjà navigué sur diverses embarcations mais c’est la première fois que nous embarquons dans ce genre de canoë, j’ai plutôt l’habitude des petits kayaks en rivière et en Mer.

 

Une fois sur l’eau, je suis bluffé par la vitesse de ce canoë même face au vent, il glisse facilement sur le fleuve, le long des berges. Se déplacer sur l’eau avec ce type d’embarcation est vraiment intéressant pour découvrir tout l’écosystème environnant. En effet on peut s’approcher très près des berges pour observer les animaux en se laissant porter par le courant sans bruit. La Loire nous dévoile de superbes paysages naturels.

 

On se croirait au fin fond du Canada sur l’Hudson !

Nous croisons des îles recouvertes d’oiseau, de grandes plages de sable au milieu de la forêt ou encore des petits canaux dans lesquels on s’engouffre en espérant qu’ils connectent à leur sortie.

 

C’est fou ces paysages alors que l’on est à une heure de Paris !!!

 

Joris, passionné de nature nous invite à observer les Aigrettes, les Hérons ou encore les traces de passage des Castors.

 

Durant notre sortie, le soleil était présent mais le vent aussi, nous avons dû jouer avec son orientation et les abris que nous fournissaient les berges pour avancer mais parfois il fallait pagayer droit devant dans le clapot !

Après 3 heures de canoë nous atteindrons notre plage de bivouac.

Micro aventure canoe bivouac sur la loire on n est pas que des collants blog outdoor1
Crédit photo: Vincent Ortega

Le bivouac :

Arrivés au bivouac, nous nous organisons !

Nous avons choisi de ne prendre ni eau ni bois pour le feu,

 

Il va falloir se retrousser les manches !

Photo microaventure canoe bivouac sur la Loire On n'est pas que des collants blog outdoorCrédit photo: Vincent ORTEGA

Nous montons les tentes sur une plage abritée du vent et nous partons en quête de bois sec. L’avantage est que les castors et les crues hivernales ont bien travaillé, nous trouvons de grandes quantités de bois qu’il va falloir débiter en buches pour entrer dans le braséro. Thomas et Elodie se relaient avec la hache et la scie, pendant ce temps nous allons filtrer l’eau avec Vincent.

Photo microaventure canoe bivouac sur la Loire On n'est pas que des collants blog outdoorCrédit photo: Vincent ORTEGA

Nous utilisons un filtre céramique avec des charbons actifs pour pomper l’eau de la Loire et la rendre potable, c’est un bon complément à ma fidèle gourde Lifestraw qui a elle aussi un filtre intégré.

Quand tout est prêt nous allumons le feu avec un allume feu LIGHT MY FIRE (à retrouver également dans Boxygène ma box rando) et quelques morceaux de coton.

 

Au menu du soir, salade de semoule avec des cèpes, des tomates séchées et des amandes grillées, pain confectionné sur place avec une saucisse à l’intérieur, cuit directement sur le feu ! En dessert, bananes au chocolat et chamalows grillés. Pour la boisson, Joris nous débouche une bonne bouteille de vin Local, on est aux anges !

 

La fin de soirée se déroule au coin du feu à sculpter des cuillères en bois et chercher les castors sur les berges.

Photo microaventure canoe bivouac sur la Loire On n'est pas que des collants blog outdoor

Crédit photo: Vincent ORTEGA

Après une nuit agréable sur notre île déserte, nous nous réveillons sous le soleil et sans vent, c’est l’heure du petit déjeuner ! La cafetière italienne est déjà sur le feu.

 

Après avoir rangé le campement et effacé toutes traces de notre passage nous reprenons l’eau pour pagayer 2 heures sous le soleil, dans une ambiance calme et avec la lumière du matin, on est bien !

 

Nous débarquons à Chécy, notre point de départ mais nous aurions pu encore pagayer quelques jours de plus, il va falloir revenir !


Une microaventure aquatique pour les amoureux de sport outdoor

Je conseille vraiment cette micro-aventure pour tous les amoureux de sport outdoor et de nature, nous avons passé deux superbes journées en compagnie de Joris qui est un vrai passionné d’aventure et de nature.

Il propose toujours d’adapter l’activité en fonction des envies ou des attentes, pas besoin d’avoir fait un stage de survie avant de vous rendre chez Destination H2O.

 

J’ai apprécié le matériel de qualité proposé par Joris, on se sent à l’aise, en sécurité (même si parfois on a mal aux chevilles à genoux dans le canoë J ) mais on sent aussi de sa part un profond respect pour la nature.

 

Ce qui m’a le plus marqué pendant ce périple, ce sont les paysages sauvages que nous avons traversés alors que nous ne sommes jamais loin de la civilisation, c’est là que le concept « d’aventure près de chez soi » prend toute sa dimension.

 

C’est le dépaysement assuré.

 

La vidéo de la micro-aventure


Interview de Joris de Destination H20

 

Pour finir, j’ai posé quelques questions à Joris de Destination H2O qui croit comme chez On n’est pas que des collants aux micro-aventures.

 

Pourquoi avoir choisi le canoë canadien ?

C’est avant tout une volonté de montrer que le canoë ce n’est pas un simple bateau en plastique coloré comme on peut le voir sur l’Ardèche ou ailleurs. C’est une démarche personnelle de vouloir proposer un canoë traditionnel, de qualité et surtout qui permet de gros chargement pour l’itinérance mais également qui permet une navigation au sec toute l’année. Pour moi le canoë canadien est un moyen de transport, une façon de découvrir et de s’approcher de la nature comme on pourrait le faire sur une randonnée pédestre.

J’ai envie de transmettre une culture, un état d’esprit. Montrer que le canoë est accessible à tous et qu’il permet en sentiment inégalé de liberté. Je m’appui sur la culture du canoë au canada ou dans d’autres pays nordiques.

 

Que t’apporte ton expérience d’aventurier ?

Je ne suis pas quelqu’un qui parle beaucoup de moi, par contre j’aime partager mes expériences et les comparer à la vie quotidienne. J’ai la chance de faire un métier passion et le fait de pouvoir échanger autour des techniques d’expéditions, de survie, de sauvetage, de canotage voir même de futurs projets est un réel plaisir. Souvent on me dit: Vous avez la chance de faire ce que vous faites” Je réponds toujours : “Vous savez, vous pouvez faire votre propre aventure, la preuve vous êtes ici avec moi aujourd’hui. C’est un début”

Le fait d’avoir des projets d’expéditions me permet également de me forger une solide expérience que j’utilise pour mes prestations entreprises comme les stages de leadership, les mini-expéditions, les séminaires…

 

Pourquoi avoir choisi la Loire ?

Premièrement je suis originaire d’Orléans, j’ai donc ce fabuleux fleuve au pas de ma porte. Pour la plupart des gens la Loire est dangereuse. Ce qui est pour moi un danger c’est surtout de mal la connaitre.

Je donne l’occasion de mieux l’appréhender avec mes activités canoë. La Loire c’est aussi un véritable terrain de jeu pour l’aventurier : sauvage, une faune et flore riche quoi demander de plus pour être dépaysé?

 

Nous avons le “canada” à une heure de Paris.

 

La Loire c’est aussi 900km de rivière à parcourir. C’est juste le top pour faire de l’itinérance en canoë. Au travers ce fleuve et au travers le canoë on apprend le respect de la nature, la tranquillité bref c’est un voyage auquel on ne s’attend pas et qui marque les esprits…. Pour mes clients qui partent une semaine avec moi, c’est souvent difficile de reprendre le rythme du travail. La Loire est magique

 

 

Et n’oubliez pas de découvrir nos précédentes micro aventures: