Interview de Véréna Eisenbarth une Alp’s Woman!

A l’occasion de l’Alp’s man le triathlon XXL d’Annecy nous vous amenons rencontrer la vice-championne de la première édition qui reprend en 2017 un dossard : Véréna Eisenbarth.

L’an dernier on vous avait déjà parlé du fameux Marathon XXL l’Alpsman qui se déroule à Annecy. Cette année la deuxième édition se déroule du 10 au 11 juin 2017 sur les bords du lac d’Annecy.

 

L’Alp’s man triathlon XXL c’est quoi?

  • course à pied: un marathon
  • vélo: 180km
  • natation en eau libre: 3,8km!

Et oui ce n’est pas XXL pour rien!

Alps man triathlon xxl interview lucie beaucroissant

A l’Alp’s man Pour l’instant sur 220 inscrits 9 sont des filles, soit 4% !!!

alps man annecy triathlon

La team « on n’est pas que des collants » vous fait découvrir l’une d’entre elles : Véréna Eisenbarth!

Interview de Véréna Eisenbarth

 Véréna, mais qui es-tu ?
Je m’appelle Véréna Eisenbarth. Je suis Kinésithérapeute et Ostéopathe de métier et je vis depuis 7 ans en France.
Je suis passionnée par la médecine, les thérapies et les soins en général ainsi que la santé et l’équilibre de l’être humain dans la globalité, la nourriture saine et la nature et sa préservation.
 Verena Eisenbarth triathlon alp's man interview

Comment es- tu arrivée à la pratique du triathlon? Pratiques-tu ce sport depuis longtemps?

J’ai commencé le sport assez tard avec la natation à l’âge de 17ans et pendant mes études je me suis de plus en plus intéressée au sport d’endurance. Quand je me suis installée en France pour le travail il y a 7 ans, je me suis inscrite dans un club de triathlon pour essayer ce sport et j’ai de suite aimé cette pratique. Ce que j’aime ce sont les entrainements de vélo et de course à pied en groupes ainsi que le fait de pratiquer dehors qui permet de découvrir la nature et des paysages divers .

Initialement j’ai commencé par des distances de type sprint, des cross triathlon et des half ironman, puis j’ai tenté un premier long distance avec le Inferno xtreme triathlon en Suisse. Ce triathlon était un bon mélange des courses déjà connues avec natation, vélo route 100km, vtt 35 km et Trail en montagne de 25km. À la fin de cette course j’ai remarqué que la vraie longue distance ne me faisait pas peur, au contraire l’effort long, surtout en montagne, me comble sur tous les niveaux!
Une aventure pour les yeux, l’esprit et le corps!!
 Verena Eisenbarth triathlon alp's man interview

On voit très peu de femmes inscrites à ce Alpsman Xtrem triathlon, est-ce le cas sur les autres épreuves de triathlon auxquelles tu participes? Ou est-ce le format de cette épreuve qui « effraie » les participantes?

Effectivement il y a peu des femmes sur les longues distances  ( même en trail) mais on peut tout de même constater qu’il y a des plus en plus des femmes qui pratiquent les sports d’endurance. Il est vrai que sur des distances plus courtes le pourcentage d’ athlètes féminines et plus élevé. Je pense que cela est dû au fait que la longue en distance ne fait pas autant peur aux femmes que la croyance ou la réputation qu’il faut s’entraîner beaucoup pour y arriver.
Ce qui joue aussi c’est que souvent il faut avoir quelques années de pratique dans le sport d’endurance avant se lancer sur du très long et du coup ça tombe souvent dans la période de la vie de la femme ou elle change des priorités vers la vie famille ou vie professionnelle.
Verena Eisenbarth triathlon alp's man interview

Aurais –tu un mot à dire aux sportives pour les encourager à te rejoindre sur de telles épreuves, ou dans d’autres aventures 

Si on est motivée pour des belles aventures dans la nature sans chercher des résultats ou performances la préparation et la participation sont possible pour toutes!
Avec une bonne hygiène de vie ( être bien dans son travail et vie famille et amicale, alimentation, sommeil et un entraînement de qualité et pas de quantité ) c’est a la porté de celui qui le veut!!!
Ces courses, c’est comme un voyage: on part avec peu sur soi, un point de départ et un point d’arrivé, souvent on part d’en bas pour attendre un sommet de montagne. Comme dans un voyage les facteurs de climat changent pendant ce déplacement car c’est en milieu de montagnard, on ne sait pas trop comment cela va se passer, mais on est sur que c’est une expérience de vie car le corps et l’esprit communiquent pour se stimuler mutuellement .
Ce que j’apprécie énormément c’est aussi le fait qu’on puisse rencontrer des gens plus intensément : on peut partager avec les autres athlètes, parfois on chemine ensemble pendant un moment et cela aide à créer des liens. De même il a aussi les bénévoles qui sont intéressant à rencontrer ce sont des gens qui veulent faire partie de cette aventure dans le milieux de vie qu’ils aiment.
Souvent les parcours sont très variés, des vues splendides, la nature extraordinaire !!
À l’arrivée on est transformé par ces impressions de l’extérieur et l’intérieur de soi même.

En effet on t’interview aujourd’hui dans le cadre de l’Alpsman (triathlon) mais est-ce que tu pratiques d’autre sport outdoor (si oui , pourquoi ?)

Je participe à des courses de VTT, de cross, de triathlon (xterra) et de trail et les années précédentes j’ai fait du ski de randonnée, de l’alpinisme, de l’escalade, des randonnées  de plusieurs jours …., pourquoi?

Parce que la nature est belle et divers et nous invite a s’y ressourcer !!!

 

La 2ème édition de l’Alpsman XTrem Triathlon se déroule autour du lac d’Annecy, tu as fini 2 ème féminine l’an dernier, peux-tu nous raconter ta course ? Quels sont tes objectifs cette année ?

L’année dernière je ne savais pas si je pourrais finir cette course car trois jours avant encore je ne pouvais pas courir plus que 20 Minutes à cause du syndrome de l’essuie glace au genou gauche. Pendant toute la course j’étais juste heureuse de chaque instant où je voyais que j’arrivais à avancer!!
Pendant toute la course je n’avais aucune idée de mon classement et je m’en foutais. C’était la surprise à la fin!
Ce plaisir  et cette liberté d’esprit  j’aimerai retrouver cette année également et pouvoir profiter sans peur de douleur. Tout en donnant le meilleur de moi en harmonie entre corps et esprit!!!
Verena Eisenbarth triathlon alp's man interview

Tu vas faire partie d’un nouveau Team TIME d’athlète « Xtrem », peux-tu nous en dire plus ?

J’ai la grande chance de pouvoir rouler sur un vélo TIME T10 cette année, un vélo qui assure: la légèreté, l’efficacité et l’esthétique !!
Ce vélo est réactif sans être nerveux dans les montées, stable sans être rigide dans les descentes, dans les virages il suit tout seul la route et en danseuse il danse tout seul aussi!  La fourche active absorbe énormément les irrégularités de l’asphalte ce qui amène un grand de confort sur la longue distance! Je pense en triathlon c’est bénéfique pour le relâchement du haut du corps pour le marathon qui suit derrière encore!!  Je suis vraiment heureuse d’avoir cette chance de rouler avec ce vélo Time !
 Verena Eisenbarth triathlon alp's man interview

On a un petit passage obligé sur le blog, on demande aux interviewés de nous montrer le contenu de leur sac de sport photo à l’appui. Et toi qu’as tu dans ton sac de sport?

Mon sac de sport!!

J’en ai un toujours dans ma voiture avec : maillot de bain, lunette et bonnet de bain, un short et T-shirt et baskets (pour courir et pour l’intérieur pour faire des séances en salle de sport si il ne fait pas beau).
Et n’oublions pas, un gel de récupération pour les jambes et un gant de gommage pour aider à éliminer les toxines dans les muscles en frottant et massant sous la douche !! 🙂

sac de sport Verena Eisenbarth triathlon alp's man interview
Sac de sport de Véréna Eisenbarth.

D’ailleurs, dès que je pars pour plus qu’un jour, j’emmène toujours mes affaires de natation ( au cas ou je croise une piscine sur ma route :))

 

Maintenant que nous t’avons découvert un peu plus, comment peut-on suivre tes aventures ?

J’ai une page Facebook athlète ou je poste régulièrement photos et infos!!
Bonne lecture!!

 

 

Et pour suivre le prochain défi de  Véréna Eisenbarth rendez-vous à l’Alps man les 10 et 11 juin!!!

 

Teaser Alp’s man triathlon XXL:

Alps man triathlon xxl interview lucie beaucroissant

Programme en ligne